Immobilier ancien

IMMOBILIER ANCIEN : UN INVESTISSEMENT QUI A TOUJOURS LA COTE !

A vous le charme des volumes, la disponibilité d’offres variées et la proximité de petits commerces, l’ancien vous séduit ? Acheter dans l’ancien est souvent plus accessible que dans le neuf mais les frais annexes sont à étudier de près ! Faites le point des avantages et des inconvénients avant de vous lancer.

Immobilier ancien à Bordeaux

L’ancien garde ses acquis solides avec la majorité du marché de l’immobilier

Des prix attractifs Le prix au m2 est généralement plus bas que dans le neuf. Le différenciel est estimé par les professionnels de l’immobilier entre 15 à 20% selon les villes en France. Le bémol : des frais de notaire plus élevés même si le budget global d’investissement dans de l’ancien reste souvent plus avantageux.

Des offres variées disponibles rapidement ! Surtout si vous souhaitez vous installer en centre ville. Les offres sont nombreuses. Bénéficiez d’un éventail de biens intéressants pour faire votre choix en tant qu’investisseur. Avec la possibilité d’emménager assez rapidement (environ 3 mois après la vente) à la différence du neuf où les délais de construction peuvent s’avérer longs. Le truc en + : les surfaces dans l’ancien sont généralement plus grandes que dans le neuf, de quoi concrétiser vos rêves !

Des emplacements qualitatifs L’immobilier ancien offre l’avantage de disposer de multiples biens dans des quartiers prisés, ce qui est moins le cas dans le neuf. Le critère de la proximité est aussi au vert entre commerces, écoles et quartiers d’affaires. Le point positif : réaliser des économies potentielles liées au déplacement à ne pas négliger pour rejoindre son lieu de travail (essence, entretien et assurance d’un véhicule).

Faire du neuf avec du vieux peut coûter cher, attention !

Des frais de notaire plus élevés…que pour l'achat d'un bien immobilier neuf

De l’ordre de 7 à 8% contre 2 à 3% dans le neuf.

Immobilier ancien les frais de notaire

Des travaux de rénovation à prévoir A court terme : mise au norme et/ou rafraîchissement sont fréquemment réalisés lors d’une acquisition. Ces coûts viennent se rajouter à votre budget de financement de départ comme l’isolation phonique ou acoustique souvent de moindre qualité que dans un logement neuf. Notre conseil : estimer clairement avec un professionnel nature et montant des interventions à effectuer pour éviter les mauvaises surprises.

Une épargne à intégrer Qui dit ancienneté dit frais d’entretien tant pour les parties communes d’un bien que pour son propre patrimoine. Changer un ascenseur, ravaler une façade ou remplacer une toiture peut s’avérer très couteux pour le propriétaire !

Un engagement mutuel à respecter Pour l’acquéreur, celui de régler le montant de la transaction. Côté vendeur, il s'engage à vendre un bien immobilier sans vice caché (diagnostic technique obligatoire à réaliser par un organisme compétent).

Immobilier ancien en Gironde